BROKINS | Demandez un devis assurance individuelle

Sans engagement

Tel : 01 43 27 12 43

ASSURANCE PERSONNE DES PARTICULIERS

 
 

Des contrats d'assurance pour protéger votre personne, notamment la santé, les accidents, votre famille, votre vie en retraite

Le contrat d'assurance Santé a pour objet de garantir le remboursement des  dépenses de santé de tout ou partie des frais médicaux, chirurgicaux et/ou d’hospitalisation occasionnées par une maladie, un accident ou une maternité survenus pendant la période d'adhésion, ainsi que les frais de santé non pris en charge par votre Régime Obligatoire de Sécurité Sociale (SS), au profit des personnes assurées définies sur votre contrat, dans les conditions et limites des niveaux de garanties souscrits mentionnés au contrat, ainsi que dans la limite des frais réels et de la base de remboursement de la SS.


Une protection indispensable pour protéger votre santé 

Votre contrat assurance santé vous garantit donc pour :

  • les consultations et soins de médecins généralistes ou  spécialistes,

  • les frais de radiologie, d’échographie,

  • les frais d’analyses médicales et d’auxiliaires médicaux,

  • la pharmacie (médicaments remboursés par la Sécurité  sociale),

  • les prothèses dentaires

  • les prothèses non dentaires,

  • les médecines douces

  • le bien-être : Cure thermale...

  • l’appareillage : appareil auditif, orthèse (semelle orthopédique, ....)

Le saviez-vous ?

Face au désengagement progressif de la Sécurité sociale en matière de frais de santé, le reste à charge (ce qui reste à payer de votre poche) pour les patients ne cesse de s’alourdir. D’autant que la consommation de soins et de biens médicaux tend à croître à mesure que l’on avance en âge… En effet, pour les seniors par exemple, des études indiques que les dépenses de santé sont multipliés par 3,5 entre 55 ans et 80 ans, le poste hospitalisation prend une place de plus en plus importante dans les soins. Pourquoi ? Le coût d'une hospitalisation peut varier entre 66€ et 446€/j. Il ne faut donc pas se tromper de formules. 

 

Dans ce contexte, disposer d’une couverture santé adaptée répondant à ses attentes et à son budget tout en bénéficiant de bons niveaux de remboursement est indispensable.

Avec l'âge, lorsque l'état de santé se détériore, certains besoins de remboursement deviennent coûteux et répétitifs pour l'assuré surtout si il n'est pas assurée en complémentaire santé puisque que ticket modérateur et dépassement d'honoraire (partie des honoraires dépassant le tarif de convention de la sécurité sociale, ex:  23€ pour un généraliste) resteront à charge, en voici une liste non-exhaustive :

 

Hospitalisation : Les frais liés à une hospitalisation : Une  hospitalisation peut arriver soudainement et rapidement devenir coûteuse et inquiétante pour votre entourage. Si vous avez une couverture de base à la sécurité sociale, vous devrez régler le « ticket modérateur », soit 20 % du prix de journée (hébergement, médicaments, examens de laboratoire, soins, interventions chirurgicales, frais de salle d'opération, produits sanguins, actes de radiologie, prothèses). Des dépassements d'honoraires peuvent également être pratiqués par des médecins hospitaliers exerçant en profession libérale.

Le tarif des prestations hospitalières correspond aux coûts des frais de santé et dépend donc du problème des santé donnant lieu à l'hospitalisation. Il est défini sous la forme d'un montant par jour d'hospitalisation

  • Pour les hôpitaux publics et privés sans but lucratif, ce montant est défini par chaque directeur d'établissement et donc variable d'un hôpital à l'autre

  • Pour les cliniques /hôpitaux privés, ce montant est défini nationalement et donc le même dans chaque établissement

 

Une attention particulière à porter aux attentes des assurés, est le remboursement de la chambre particulière et des actes de spécialité en secteur conventionné (cardiologie, rhumatologie…),

  • Hospitalisation : Généralement, les frais de séjour et Chirurgie sont pris en charge sur la base des frais réels par les formules intermédiaires des complémentaires santé.

  • Après une hospitalisation, des mutuelles financent à hauteur de 30/60j les maisons de repos

  • Les chambres particulières ainsi que les extras sont également pris en charge sur une bonne base par les formules intermédiaires des complémentaires santé (80€/j)

 

Optiques : Avec le temps le vue baisse, l'achat de lunettes de qualités est très importantes. Les lunettes avec correction simple sont généralement remboursées à hauteur de 5 euro, pour les verres complexes et très complexes en optique, le remboursement restent très en dessous des frais réels. Bien que la réforme 100% santé soit passée, il se peut que par coquetterie vous vouliez avoir une monture de marque. Certaines mutuelles peuvent prendre tout ou partie du prix des montures.

 

Dentaires non remboursés :  Que vous soyez une personne agée, ou non, et vous avez un besoin très particulier en dentaire, notamment sur les postes de Prothèses, d'implants, et de parodontologie une bonne assurance santé est nécessaire. Quand on sait qu'un prothèse compléte peut couter jusqu'à 1000 €,  et que la sécu en rembourse que 90€, le besoin de couverture s'en fait sentir.  

 

Médecines douces/naturelles et préventions :  Les médecines non-traditionnelles ont le vent en poupe. Toutes les mutuelles ne les prennent pas en charge.  Par ailleurs,  deux types de besoins peuvent répondre aux personnes voulant réduire leur rapport à médecine conventionnelle:

La cure thermale (Attention : ne confondez pas thermalisme et thalassothérapie. La thalassothérapie propose des prestations exclusivement préventives et de bien-être qui ne sont pas prises en charge par l'Assurance Maladie, alors que le thermalisme délivre des soins contre des maladies chroniques. Ces soins peuvent être remboursés par l'Assurance Maladie.) ainsi que des besoins en Pédicure, podologue,  ostéopathie, kinésithérapie, etc etc ... , 

 

Audition :  Différentes causes peuvent expliquer la survenue de la déficience auditive mais pour la majorité des individus, la raison principale en est l’usure des cellules sensorielles avec l’âge. Celle-ci commence de plus en plus tôt et est apparente vers 55 ans. Or, en France, l’âge moyen du premier équipement est de 70 ans. Le besoin des seniors est donc dans l'équipement en petit appareillage auditif, dont le prix est de l'ordre de 1500 euros/ oreille.

 

Frais accessoires :  ostéodensitométrie, diagnostic prostate,  Petit appareillage non remboursé (bas de contention) :  pouvant aller jusqu'à 100 € chez certains assureurs

Traitement ménopause / andropause (traitements érectiles) /  insuffisance veineuse (traitements veinotiques): pouvant aller jusqu'à 100 € chez chez certains assureurs

Forfait sexualité et vie de couple : consultation d'un sexologue, médicaments des troubles erectiles comme le viagra et lubrifiants

 

Pharmacie :  Si la pharmacie reste bien remboursée,  un certain nombre de produits ne le sont pas. Certaines mutuelles proposent un budget annuel dédié au remboursement  des médicaments non remboursés par l’assurance maladie

 

L’absence d’avance de frais :  Sur simple présentation de votre carte de Tiers Payant Étendu, vous êtes dispensé d’avance de frais (dans la limite des garanties de votre contrat) chez près de 160 000 professionnels de la santé dont plus de 10 000 opticiens indépendants ou franchisés, des différents réseaux de soins (Réseau Carte Blanche etc )

Bien évidement les possibilités en termes de couvertures sont énormes. Il existe des milliers de combinaisons possibles. Néanmoins, d'un assureur à un autre, les services (la qualité de gestion) ne sont pas les mêmes.

 

En cours de rédaction - Janvier 2020

 

9 fois sur 10 la victime d’un accident domestique se blesse seule et il n’y a pas de responsable identifié. Sans tiers responsable, il n’y a pas de recours possible contre lui, car en effet, il aurait pu prendre en charge intégralement votre préjudice ! La plupart des dépenses sont à la charge de l’assuré et de sa famille. La fréquence (très élevée) et la gravité des accidents de la vie (très importante) ne sont pas couvertes par la Sécurité Sociale, la complémentaire santé, ou encore le contrat Habitation ou la Responsabilité Civile.

 

Le contrat a pour objet de garantir les préjudices résultant d'accidents subis par l'assuré dans le cadre de ses activités de la vie privée (domestiques, scolaires, touristiques, de loisirs ou sportives), agressions, attentats, catastrophes naturelles et technologiques ou accidents médicaux. Ces accidents peuvent entrainer soit une incapacité permanente, soit un décès.

 

Ce contrat vous assure une indemnisation sous réserve de la détermination d’un taux d’incapacité permanente, qui doit être supérieur au seuil fixé au contrat et/ou plus grave un décès.

 

Le produit d’assurance prévoyance, appelé GAV (Garantie Accident de la Vie) maintient le niveau de vie de toute une famille. De graves séquelles peuvent être à l’origine d’importantes difficultés financières et matérielles : perte de revenus, aménagement du domicile ou auto, besoin d’une aide-ménagère à domicile. Le niveau de vie de toute la famille est alors compromis.

 

Ces préjudices peuvent être de 2 types :

Les préjudices personnels

• Esthétique.

• Moral

• D’agrément (par exemple : l’impossibilité de se livrer à son sport favori).

• Souffrances endurées.

 

Les préjudices économiques

• Indemnisation de la baisse ou perte de vos revenus si l’accident nécessite un arrêt de travail ou entraine un décès

• Aménagement de votre domicile et/ou de votre véhicule, en cas de handicap.

• Frais d’obsèques.

 

GARANTIES

Il existe une multitude de garanties intégrées soit de manière automatique soit en option dans le produit d’Assurance GAV.

Souvent inclus d’office

GARANTIE INCAPACITÉ PERMANENTE (IPP) prend en charge les préjudices suivants :

- préjudice physique

- préjudice économique : Versement d’un capital aux bénéficiaires en cas d’invalidité, mais également le versement d’indemnités journalières à l’assuré pour combler le revenu perdu

- préjudice esthétique

- préjudice d’agrément

- souffrances endurées

- frais d’aménagement du véhicule et du domicile : Prise en charge totale des frais de mise aux normes

 

GARANTIE EN CAS DE DECES prend en charge les préjudices suivants :

- préjudice économique : Versement d'un capital forfaitaire aux bénéficiaires

- préjudice moral

- frais d’obsèques : Versement d’un capital en cas de décès pour financer ses obsèques

 

GARANTIE ASSISTANCE :

  • Assistance vie quotidienne : garde des enfants ou des personnes dépendantes à charge, aide-ménagère, garde d’animaux, frais de TV en cas d’hospitalisation suite à accident…

  • Avance de fonds en cas de décès

  • Assistance renseignement juridique : habitation, logement, impôts, fiscalité, assurances, recours, succession…

  • Maintien à domicile : audit financier, habitat et vie quotidienne pour organiser le maintien à domicile suite à l’invalidité permanente

  • Assistance obsèques : rapatriement en cas de décès à l’étranger, conseils formalités administratives…

  • Assistance voyages : rapatriement en cas de décès à l’étranger, conseils formalités administratives…

  • Assistance psychologique :  suite à une invalidité permanente.

  • Assistance recherche d’emploi : renseignements sur la conception d’un CV, création d’entreprise, la formation professionnelle…

Souvent proposées en option :

  • FRAIS 1ER EQUIPEMENT EN PROTHÈSE

  • OBSÈQUES : Versement d’un capital en cas de décès pour financer ses obsèques et éviter une charge financière à sa famille. Mise à disposition d’une assistance complète pour aider sa famille à faire face au décès.

  • GARANTIES DU CONDUCTEUR (idéal en complément de l’assurance Auto/Moto) : Couverture des accidents de la route avec versement d’un capital

  • GARANTIES SPORT A RISQUE : Couverture des accidents survenus lors de la pratique d’un sport considéré à risques. Exemples : plongée sous-marine, parapente, saut à ski, canyoning, spéléologie, escalade, kitesurf.

 

 

EXCLUSIONS :

Pour pouvoir bénéficier de cette assurance, notamment de l’indemnisation qui peut atteindre 1 Million d’Euros en cas de décès ou d’invalidité, il est nécessaire de ne pas réaliser certaines activités qui sont systématiquement exclues par les assureurs.

Exemples d’activités/sports exclus : Participation à des compétitions, démonstrations, acrobaties, raids, nécessitant l’utilisation d’engins aériens ainsi que la participation à des vols d’essai, vols sur prototype.

La pratique à titre amateur ou professionnel des activités suivantes : alpinisme, escalade à plus de 20 mètres, plongée subaquatique à plus de 20 m de profondeur, navigation en solitaire et/ou à plus de 60 miles nautiques des côtes, spéléologie, boxe, catch, full-contact, kick-boxing, saut à l’élastique, rafting, kite-surf, canyoning, hydrospeed, bobsleigh, ski hors-piste, hockey sur glace, saut à ski alpin ou nautique, ski acrobatique ou artistique, jumping, arts martiaux et tous sports de combat, chasse aux bêtes fauves, parachutisme, vol à voile, deltaplane, parapente, compétitions motonautiques, compétitions sur des véhicules terrestres à moteur; varappe, ou au tremplin, skeleton, canoë-kayak, yachting (le yachting s’entend comme l’utilisation de bateaux de plaisance conçus pour la navigation en haute mer et au large);

 

 

JUSTIFICATIONS :

Ne pensez pas que les autres contrats d’assurance en possession peuvent vous couvrir en cas d’accident de la vie.

Sécurité sociale : Le régime obligatoire couvre les frais médicaux (soins, hospitalisation et médicaments) ainsi qu’une partie de la perte de vos revenus pendant un arrêt de travail. Mais il n’indemnise pas le préjudice moral, le préjudice personnel (préjudice esthétique, d’agrément, les souffrances endurées) et les aménagements du domicile principal et/ou du véhicule.

 

Assurance Santé : Comme la SS, la complémentaire santé complète les remboursements effectués par le régime obligatoire en matière de frais de santé : frais pharmaceutiques, chirurgicaux, d’hospitalisation, honoraires médicaux, prothèses dentaires. Mais il n’indemnise pas le préjudice moral, le préjudice personnel (préjudice esthétique, d’agrément, les souffrances endurées) et les aménagements du domicile principal et/ou du véhicule.

  • Le régime obligatoire et la complémentaire santé ne remboursent jamais les dépenses dues aux conséquences durables d’un accident comme le réaménagement de votre maison suite à un handicap par exemple, ou la perte de vos revenus si vous ne pouvez plus exercer votre activité professionnelle.

En ce qui vous concerne, vous, votre conjointe, votre enfant : voici les accidents les plus fréquents qui peuvent vous arriver.

  • De 1 à 4 ans (votre enfant) : intoxications, brûlures, noyades, morsures

  • De 25 à 65 ans (vous 2) : accidents ménagers et de bricolage, route

 

Assurance Responsabilité Civile Vie privée : Cette assurance ne vous couvre pas vous, mais les tiers à qui vous causer des préjudices.

 

Assurance Habitation : Il n’y a que des garanties qui protègent vos biens, on appelle cela une assurance dommages matériels

 

ELEMENTS DE CONTEXTE :

En 2018, près de 14 millions de patients ont été hospitalisés en France. Vous savez ce que cela représente en termes de statistique, c’est-à-dire la malchance pour que cela tombe sur nous ?

Réponse prospect : NON

 

Cela représente 1 français sur 5, soit 1 famille sur 3. C’est absolument énorme.

 

Par ailleurs, nous avons aussi d’autres statistiques (issues de 3300 établissements en France) :

  • La durée moyenne de séjour en Médecine, Chirurgie, Obstétriques, et odontologiques (endoscopie, pathologie cardio-vasculaire, cancer, prothèse totale de hanche, AVC) est de 6 jours,

  • Elle est de 35 jours en soins de suite et de réadaptation.

Par ailleurs, il faut savoir que les tarifs d’hospitalisation par jour vont de 500€ (en médecine) à 3800€ (Réanimation) en passant par 1600€ pour chirurgie.

 

 

QU’EST-CE QUE LE CONTRAT D’IJH ?

Un contrat d’assurance Indemnités Journalières en cas d’Hospitalisation, ou IJH, permet le versement d’une allocation journalière en cas d’hospitalisation médicale (hospitalisé pour une maladie), maternité ou chirurgicale (hospitalisé pour une opération). Le versement de cette allocation peut durer 1095 jours soit 3 ans MAX, à compter du 1er jour.

 

 

À QUOI CA SERT ?

Il faut savoir qu’une hospitalisation dure souvent plus d’une journée.

Une hospitalisation engendre toujours des frais non remboursés par la SS et non remboursés par les complémentaires santé (les mutuelles). Ces frais à la charge du patient vont de 15€ par jour à 45€ par jour en dehors des frais de confort.

Lors d’une hospitalisation, il arrive souvent que le praticien fasse des dépassements d’honoraires, et que la mutuelle ne prenne pas souvent intégralement en charge.

Par ailleurs, on oublie souvent que l’hospitalisation provoque souvent des frais indirects comme :

  • Vous n’avez pas droit au Mobile et devez donc appeler depuis la ligne fixe de l’hôpital qui surfacture les appels.

  • Les proches doivent souvent se déplacer vous voir, et donc des billets de transports sont à payer

  • Si vous vous occupiez de votre conjoint dépendant, des enfants, ou petits-enfants, de vos animaux domestiques, de vos plantes, du ménage, etc., il faudrait prévoir une aide, et cette aide à votre charge

  • Les frais d’installation d’un accompagnant sont à votre charge

  • Les repas de l’accompagnant sont à votre charge.

Enfin, lorsque vous êtes à l’hôpital vous voulez avoir le même confort qu’à la maison

  • Vous voulez avoir une télévision. Celle-ci est payante à l’hôpital

  • La presse est souvent plus chère à l’hôpital

  • Vous souhaitez être seule dans votre chambre. La mutuelle santé limite la prise en charge de la chambre particulière. Cela peut tout de suite vous revenir très cher.

  • Avec un contrat IJH, vous couvrez l’ensemble des frais liés à une éventuelle hospitalisation, ainsi cela vous permet : De vous offrir du confort et du bien-être au malade

  • De gagner en tranquillité d’esprit

  • Vous dégager des soucis financiers et vous préoccuper uniquement de votre rétablissement rapide.

 

En d’autres termes, la garantie IJH vous apporte un confort supplémentaire à partir de quelques euros par mois.

 

 

GAINS VERSUS COTISATION

Avec un contrat IJH, vous pouvez potentiellement recevoir la somme de 30j * 100€ = 3000€ par mois pour mois de 900€ par an pour des profils de votre âge.

Et cela peut aller, en cas d’accident, et une hospitalisation de 3 années, jusqu’à la somme de 1095j * 100€ = 1 00 950€ pour moins de 900€ par an.

 

 

POINTS FORTS

Ce contrat d’assurance est quelque chose qu’il faut absolument souscrire et surtout à votre âge où les risques d’hospitalisation sont plus élevés. En effet, voici les points forts de contrat :

  • Votre cotisation mensuelle est définie en fonction de votre âge actuel, et n’augmentera que par tranche d’âge dépassée. Exemple : Vous souscrivez à 50 ans un contrat qui vous coute 20€ par mois, vous payerez cette cotisation pendant 9 ans. A 60 ans le tarif va augmenter de 10% seulement.

  • Vos indemnités sont exonérées d’impôts – Vous touchez 36 000€ pour 1 an d’hospitalisation, pas d’impôt sur cette somme.

  • Vous n’avez pas besoin de justifier vos dépenses, vous faites ce que vous voulez avec cet argent.

  • Ce contrat ne demande aucune formalité médicale

  • Le contrat est ultra simple et rapide à mettre en place (5 minutes max) et vous êtes couvert.

  • En cours de contrat, aucun bénéficiaire des prestations ne peut être exclu de la garantie ni voir sa cotisation majorée en raison d’une dégradation de son état de santé.

  • Prise en charge à compter du 1er jour jusqu’à 365 jours pour une maladie et 3 ans pour un accident.

  • Chez certains assureurs, l’hospitalisation à domicile est également garantie.

  • Le contrat fonctionne également à l’étranger (si séjour de moins de 2 mois et limité à 30 jours par an généralement).

 

 

EXCLUSIONS

Dans tout contrat d’assurance, il y a des EXCLUSIONS. Alors quelles sont ces exclusions ? Comme vous pouvez vous en douter, les conditions suivantes ne donnent pas droit à indemnités : 

  • Les séjours en établissements ou unités spécialisés : psychiatrique, soins de suite, réadaptation,

  • Les séjours qui sont en cours à la date d’adhésion dans tous types d’établissements,

  • Les séjours du fait volontaire du bénéficiaire, y compris la mutilation volontaire et la tentative de suicide,

  • Les séjours du fait de l’usage de stupéfiants non ordonnés médicalement,

  • Les séjours des suites et conséquences des affections, maladies s’étant manifestées pendant le délai d’attente,

  • Les séjours pour accouchement sans intervention chirurgicale,

  • Les séjours du fait de maladie, accident ou de leurs séquelles, ou invalidité survenus antérieurement à la date de souscription.

  • Les séjours du fait de chirurgie esthétique et les actes esthétiques non consécutifs à un accident ; le caractère esthétique est établi par le Médecin Conseil de l’organisme assureur.

  • Les séjours de cures de sommeil, amaigrissement, rajeunissement, désintoxication, ainsi que leurs suites,

  • Les séjours en établissements médico-sociaux : établissements pour personnes handicapées (instituts ou centres médico-psychopédagogiques, instituts médico-éducatifs, maisons accueil spécialisées, institut médicoprofessionnel, foyer d’accueil médicalisé, service d’accueil médico-social pour adulte handicapé…), établissements pour personnes âgées (maison de retraite, établissement hébergeant des personnes âgées dépendantes, service de soins infirmiers à domicile…), les CCAA, ACT, CAARUD, LHSS…

Chez certains assureurs, l’hospitalisation à domicile est exclue.

 

 

VIGILENCE SUR LE PRODUIT

Il n’est pas possible de souscrire ce contrat à partir d’un certain d’âge, car les risques d’hospitalisation sont très élevés.

De la même façon, il faut savoir que passé un certain âge, votre contrat s’arrête automatiquement. Cet âge va de 75 ans à 83 ans en fonction de l’assureur.

Il ne faut surtout pas perdre de vue que comme tout contrat d’assurance il peut exister des franchises et des délais de carence/attente. Ces franchisent et délais varient en fonction des assureurs.

Dans tous les cas, les franchises sont les suivantes

  • En cas d’hospitalisation pour cause de maladie garantie, si vous faites mois de 48h ou 72h alors vous ne bénéficierez pas de votre indemnité. Si vous dépassez les 48h ou 72h, vous serez indemnisé dès le 1er jour.

  • En cas d’hospitalisation pour cause d’accident garanti, si vous faites mois de 24h alors vous ne bénéficierez pas de votre indemnité. Si vous dépassez les 24h, vous serez indemnisé dès le 1er jour.

 

Dans tous les cas, les délais de carences/attentes sont les suivantes :

Exemple en franchise :

  • En cas d’hospitalisation pour cause de maternité, si votre contrat n’a pas été signé il y plus de 9, 10 ou 12 mois, alors vous ne bénéficierez pas de votre indemnité.

En cas d’hospitalisation pour cause de maladie ou un accident antérieur à la souscription, si votre contrat n’a pas été signé il y plus de 18 mois, alors vous ne bénéficierez pas de votre indemnité.

 

 

OPTIONS POSSIBLES

Certains contrats intègrent une garantie "Capital Décès" située entre 3000€ et 4000€ qui est versé au bénéficiaire désigné au contrat en cas d’accident de type :

  • Les accidents de transports en commun

  • Les accidents de la circulation

  • Les accidents de trajet professionnel

  • Les accidents de sports

Dans certains cas vous bénéficiez également de prestations d’Assistance (différents services d’aides pris en charge par l’assisteur).

Bien évidemment, ces options ont un coût

 

 

QUE FAIRE EN CAS D’HOSPITALISATION ?

En cas d’hospitalisation, vous devez très rapidement envoyer certaines pièces justificatives de votre séjour. Il s’agit notamment de :

- la copie du Certificat d’Adhésion au contrat.

- le compte-rendu d’hospitalisation remis par l’établissement dans lequel vous avez séjourné.

- le bulletin d’hospitalisation ou de situation : Document que vous remet le service des admissions. Vous pouvez en demander un toutes les semaines.

 

 

QUAND EST-CE QUE JE SERAI PAYE ?

Le règlement interviendra au plus tard dans les 15 jours qui suivent la date de l’accord de garantie. Ce qui veut dire que vous devez récupérer très rapidement toutes les pièces qui prouvent votre séjour. Pour toute hospitalisation supérieure à 30 jours, possibilité de versement d’acomptes.

 

Pour éviter aux proches du défunt tout tracas financier lié aux coûts des funérailles, il existe des contrats d'assurance qui permettent d'anticiper le versement d'un capital dédié à leur organisation. C'est ce qu'on appelle l'assurance obsèques. Elle permet à son souscripteur de prévoir de son vivant, par un versement unique ou par le biais de cotisations mensuelles ou trimestrielles, un capital dont le montant fixé lors de la signature du contrat sera alloué au bénéficiaire lors de son décès pour lui permettre de régler les frais des funérailles uniquement. Vous avez la liberté de choisir ce montant, en général de quelques centaines d'euros au minimum à plus de 30 000 euros, selon vos besoins. Une autre formule de ce type de contrat propose de prévoir dans le détail l'organisation des obsèques (type de cercueil, déroulé de la cérémonie, transport...) et de désigner une entreprise de pompes funèbres comme bénéficiaire du capital.

 

Si l’assurance décès prévoyance peut également financer les obsèques, ce n’est pas son seul objectif : elle offre une couverture financière rapide et adaptée aux besoins de vos proches. Le versement d’un capital en cas de décès du souscripteur avant la fin du contrat permet à ses bénéficiaires d’affronter l’avenir plus sereinement. Mais attention, elle ne garantit un capital à ses bénéficiaires qu'en cas de décès (ou d'invalidité totale et irréversible) du souscripteur avant la date de fin du contrat et sous réserve des dispositions contractuelles.

 

Il existe par ailleurs deux types de contrats Prévoyance Capital Décès :

  1. Le contrat prévoyance capital décès en cas d'accident

  2. Le contrat prévoyance capital décès toutes causes (Accident et Maladies)

 

Dans tous les cas le montant des capitaux est généralement plus conséquent que l’assurance obsèques et permet à ses bénéficiaires de l'utiliser bien au-delà du règlement des frais d'obsèques du défunt par exemple pour le règlement des frais de succession ou des dépenses courantes. Une solution qui peut ainsi éviter à vos proches de mettre en vente le bien immobilier dont ils ont hérité pour pouvoir les régler. De plus, le souscripteur est libre à tout moment de modifier les noms des bénéficiaires et le montant du capital garanti si sa situation personnelle évolue (naissance, adoption, mariage, PACS, divorce...). De nombreuses options supplémentaires peuvent s'ajouter afin de bénéficier d'une prévoyance complète comme le doublement du capital versé à vos bénéficiaires en cas de décès accidentel, la rente éducation qui permet à vos enfants de continuer leurs études après la disparition d’un de leurs parents ou le capital "maladies redoutées" en fait partie.

 

OPTION DE CAPITAL "MALADIES REDOUTEES": définition

Le capital "maladies redoutées" est une garantie de prévoyance supplémentaire pour votre assurance décès. Si, d'ordinaire, cette assurance permet à vos proches de toucher un capital constitué suite à votre décès, cette garantie vous offre également la possibilité de soutenir financièrement votre famille et votre patrimoine si vous êtes atteint de maladie grave.

Bien entendu, la maladie ne doit pas être survenue avant la signature du contrat et le montant du capital varie en fonction de chaque assuré.

QUELLES PATHOLOGIES SONT PRISES EN COMPTE PAR LE CAPITAL MALADIES REDOUTEES ?

Par maladies redoutées, on entend les pathologies qui nécessitent un encadrement et un traitement prolongé. Une telle prise en charge représente un coût considérable et peut, du jour au lendemain, bouleverser votre situation financière comme celle de vos proches.

Le code des assurances relatif à la garantie maladies redoutées les regroupe de la façon suivante:

  • Cancer ;

  • Infarctus ;

  • Pontage coronarien avec sternotomie ;

  • Accident vasculaire cérébral avec lésions permanentes ;

  • Transplantation d'un organe vital ;

  • Sclérose en plaques ;

  • Insuffisance rénale nécessitant un traitement par dialyse ;

  • Maladie de Parkinson ;

  • Maladie d'Alzheimer.

POURQUOI OPTER POUR UNE GARANTIE MALADIES REDOUTÉES POUR SON ASSURANCE DÉCÈS ?

Penser à l'assurance décès de son vivant n'est pas toujours chose aisée. Pourtant, en cas de maladie grave, la Sécurité sociale et votre complémentaire santé ne suffisent pas tout le temps à vous protéger. Si une partie de vos soins est assurée, vos indemnités journalières risquent quant à elles de ne pas pallier votre arrêt d'activité, comme le coût de la réorganisation de votre vie quotidienne (aide humaine, aménagement de votre domicile…). Autant de raisons d'anticiper…

QUEL EST LE COÛT D'UNE ASSURANCE DÉCÈS PREVOYANCE ?

De façon générale, il est conseillé d'assurer un montant équivalent à 75% de vos revenus sur trois ans minimum pour permettre à vos bénéficiaires d'avoir le temps de s'ajuster à la situation sans être financièrement démunis. A titre d'exemple, pour une personne d'une quarantaine d'années, mariée avec deux enfants, et voulant assurer un capital à hauteur de 200 000 euros, les cotisations mensuelles tourneront autour de 35/40 euros. Pour un capital à hauteur de 300 000 euros, elles tourneront autour de 45/50 euros. Et pour un capital à hauteur de 400 000 euros, ces cotisations mensuelles démarreront à 60 euros. Le montant des mensualités varie selon le capital assuré, votre situation familiale, votre âge et votre état de santé.

En cours de rédaction - Janvier 2020

 

PARTEZ EN VOYAGE L'ESPRIT LÉGER ET RASSURÉ !


Vous habitez en France ou dans l'Union Européenne, vous avez moins de 80 ans, et vous souhaitez voyager à l'étranger, vous avez donc besoin d'une assurance voyage. Cette assurance sera d'autant plus importante que la durée du séjour est longue. Ceux qui partent pour des séjours cours ont un besoin de protection contre les risques « d’urgence » (accident, maladie, rapatriement…). Ceux qui partent pour un séjour plus long ont quant à eux, droit à une couverture plus complète et « quotidienne », relative à leur "nouvelle" vie sur place.

La différenciation repose sur le critère de la durée de votre présence hors France :

  • Si vous partez moins de 90 jours consécutifs et au total, moins de 180 jours par an, vous aurez besoin d'une couverture simple,

  • Si vous partez plus de 180 jours consécutifs ou pour une installation permanent (sans date de retour fixée), vous aurez besoin d'une couverture plus solide notamment avec prise en charge des frais de santé. En effet, vos droits à la sécurité sociale s'arrêtent au bout de 90 jours. Il est donc nécessaire de souscrire une assurance dite SANTE INTERNATIONNALE


Dans tous les cas, il existe deux formules possibles quelque soit la durée du séjour :
 

  • Garantie Annulation pour toutes causes justifiées :

    • annulation du voyage

    • vol manqué

  • Garantie Multirisque pour assurer aussi les frais de santé, perte de vos bagages, attestation pour le visa.

    • annulation du voyage

    • vol manqué

    • retard aérien > 4 heures

    • bagages et effets personnels

    • frais d'interruption de séjour

    • individuelle accident voyage

    • responsabilité civile vie privée à l'étranger

    • retour impossible

    • assistance rapatriement (avec avance sur les frais de santé)

    • retour anticipé

    • assistance voyage

Et pour les sportifs, possibilité d'une extension des frais de recherche et de secours en mer et en montagne.


 

RASSUREZ-VOUS, AFIN QUE VOUS PARTIEZ EN TOUTE CONFIANCE !

Vous faites partie des 60 % des Français qui partent en vacances.  Mais ne faites pas partie des  25 % qui ne souscrivent pas à une assurance voyage !

La plupart des Français ne savent pas qu'ils peuvent être assurés en cas d'annulation de leur prestation ou en cas d'accident sur place. Or, cela arrive plus souvent qu'on ne le croit.

A chaque besoin une formule d'assurance vous correspond, il vous suffit de vous poser les bonnes questions :

  • Avez-vous besoin d'une attestation pour la Russie ?

  • Quels sont les montants des frais médicaux conseillés pour partir aux Etats Unis ou en Asie ?

  • Et si vous manquez votre vol ?

  • Etes-vous assuré en cas d'accident durant une compétition sportive ?

Attention : L'assurance comprise dans votre Carte Bancaire ne suffit pas toujours à être bien assuré
Exemple : Avec votre CB, autant vous pouvez garantir l'annulation du Vol allée, autant le vol retour n'est jamais pris en charge.


LES PLUS :

  • Annulation pour toutes causes justifiées

  • Annulation en cas d’attentat ou de catastrophe naturelle

  • Avion manqué

  • Garantie Retour impossible incluse

  • Une couverture étendue et adaptée pour les déplacements sportifs ou à thème

  • La possibilité de mettre jusqu’à 9 personnes par contrat


LES TARIFS :

Il dépendent tout simplement du prix TTC moyen du voyage. Cela peut représenter quelques euros pour des garanties atteignant plusieurs milliers d'euros.


IMPORTANT

  • Le contrat doit être souscrit au plus tard la veille du départ

  • L’extension Sports et Loisirs doit être souscrite simultanément à la Multirisque.

  • Sur un même contrat, tous les assurés doivent avoir souscrit la même formule.

  • Visa : Pour les voyages en Russie, Biélorussie et Ukraine, une attestation d’assurance originale est nécessaire pour l’obtention du visa.

 

En cours de rédaction - Janvier 2020